Dans le sac de Mademoiselle B, je suis ravie de te présenter cette semaine Charlotte. J’ai découvert son application @leserviceapp l’été dernier permettant, entre autre, de profiter de cours de yoga gratuits en plein cœur de Paris. C’était magique ces cours à l’extérieur (première fois pour moi). Puis j’ai découvert son appartement du bien-être (dont elle nous parle dans l’interview dessous). Depuis, j’adore participer aux événements qu’elle organise (les full moon 🌕 méditation, les pep talks pour rencontrer des personnes inspirantes et les cours de yoga). Charlotte est une personne bienveillante, ça fait du bien à Paris de belles personnes comme elle. Je vous souhaite d’avoir l’occasion de la rencontrer un jour car elle est top. Perso j’adore suivre ses storys hyper intéressantes sur son compte Instagram. Pour en savoir plus sur son parcours, direction mon article dessous.

Qui es-tu?

Je suis Charlotte Muller, entrepreneure dans le bien-être. Dans @lalocharlotte, Lalo, c’est mon surnom depuis mes 5 ans. Petit, mon frère n’arrivait pas à dire Charlotte. Lalo était sa version simplifiée et aujourd’hui, tous mes proches m’appellent ainsi ! J’ai fondé l’application @leserviceapp incubée à @stationf, puis #lappartementleserviceapp, un cocon niché à l’angle de la Rue des Martyrs, dans le 9e arrondissement que des experts du self-care nous réservent pour leurs cours / séances /évènements et moi, j’y enseigne le Yoga de la Fertilité, mon nouveau projet.

Quel est ton style vestimentaire?

De manière générale, je préfère la qualité à la quantité: coton, lin, soie, laine, cachemire… ma peau n’aime pas le synthétique, cela me créé des irritations terribles. N’étant pas une fan des fringues, je privilégie les basics jeans, pantalon, blouse, gilet loose. J’aime bien les combinaisons et les kimonos mais je ne suis pas une grande aventurière. En ce moment, mon nouvel uniforme, c’est le legging pour donner mes cours de yoga. Mes séquences sont spécialement conçues pour le bassin des femmes et l’ouverture de hanche, il faut que je sois à l’aise pour montrer les mouvements en séance. Pour éviter de me changer à chaque cours, j’opte pour le combo Legging foncé, boots rock aux pieds !

Que contient ton sac ?

Mon sac reflète bien mon quotidien : il est (trop) chargé. Ce sac a dix ans et je l’ai plus utilisé sur les derniers mois que toutes les années précédentes cumulées. 
Un Jérôme Dreyfus collector, format XXL, il avale :

– mon tapis Lululemon

– mes livres : le NYT BestSeller « Meditations for Women who do too much » et le Teacher Manuel de « Yoga for Fertility »  que je trimballe avec moi pour prouver aux investisseurs que le concept existe… aux US, au Canada, au UK, en Australie – – en France, on attend quoi ?!- Mes nouvelles cartes de visite qui présente ce yoga : 63% de taux de grossesse en le pratiquant contre 20 à 25 %.

– sans mon MAC Air ultra léger

– mes lunettes anti-lumière bleue Izipizimon- calepin Licorne #DreamBigma- pochette de câbles et autres connectiques

– mon porte-cartes

– mon trousseau de clé de Passe-Partout : l’appartement que mon conjoint et moi quittons, celui dans lequel nous emménageons, l’appartement LeService… et mes clés de scooter 🙂

– ma trousse miracle (le scooter et les cours de yoga ont fait de moi une grande consommatrice de désinfectant et de crème pour les mains) : j’adore les produits Aesop qui incorporent des huiles essentielles, ici de la vivifiante mandarine ! L’huile de rose bio Amalthéa, pour mes élèves. Et un baume à lèvres Lierac.

Quelle est l’histoire de ton sac?

Je l’ai acheté il y a 10 ans, avant de partir faire mes études de droit à Singapour. Arrivée sur place, le climat humide, les centaines de pages de cours… je me suis résignée et ai opté pour un sac à dos plus pratique. Finalement, je m’en suis servie uniquement pour partir en weekend, grâce à son maxi format ! J’aime assez l’idée que ce sac ait vu du pays, beaucoup d’avions et trains pour le Pays Basque où je rejoins ma famille, vais surfer et faire du yoga au grand air. Et aujourd’hui, en fidèle compagnons, ce sac continue de m’accompagner dans ma nouvelle aventure.

Que ne contiendra jamais ton sac?

Il n’y plus de place dans mon sac de toute façon 😉 Depuis que j’ai été diagnostiquée SOPK (dérèglement hormonal touchant 1 femme sur 5), je fais la chasse aux perturbateurs endocriniens. J’avais déjà une alimentation saine avant ce diagnostic, mais depuis, j’ai également banni tout ce qui n’est pas bio. Clairement il n’y aura jamais de bonbons, chewing-gums, snacks transformés et autres sucres raffinés dans mon sac.

Quelle est ta phrase fétiche/ton mantra?

J’en ai tant, « choisir c’est renoncer ».
En ce moment, impossible d’échapper à la grande vague sur le féminin tout puissant et sacré. J’aimerais que ce soit l’occasion pour les femmes de prendre conscience de l’impact de leur style de vie sur leur fertilité – qu’elles veuillent ou non des enfants -. Les hormones jouent un rôle essentiel dans notre santé (maux de tête, migraines sévères, douleurs lombaires, douleurs à la poitrine, ballonnements etc.)
Il y a 13 ans, à la suite des rencontres parlementaires Santé et Environnement sur le thème de la « reprotoxicité », Nathalie Kosciusko Morizet prononçait la phrase suivante :  
« le bulletin de la fertilité des Françaises affiche des signaux alarmants. Entre 25 et 44 ans, 30 % des femmes déclarent avoir eu des difficultés à faire un enfant ou ont échoué ». 
Evidemment, le constat ne s’est pas amélioré et il est temps d’en parler !

J’espère que cette rubrique DANS TON SAC sur mon blog vous plaît?

Retrouve mes articles “Y’a quoi dans ton sac?” avec:
– Lena la fondatrice de la Gym Suédoise en France
– Marion une globe-trotteuse, blogueuse et archi d’intérieur
– Delphine une mannequin française installée à New-York et Miami
– Sarah directrice artistique free-lance et illustratrice
– Ellen Emely, la fitness girl du moment
Cécilia, une sportive hors pair, multiples fois marathonienne
Fanny une comédienne hyper sympa
– les créatrices de la marque Kinhobo
Aurélia, l’égérie de la marque Atode
Lucie qui partage avec nous un super projet pour les sportives
Laurie qui a réalisé son 1er court-métrage
Dominique qui a monté un nouveau concept sportif à Paris original!
Amandine, la fondatrice de l’e-shop de décoration mexicaine qui reverse une partie des bénéfices aux artisans mexicains