Dans le sac de Mademoiselle B ou plutôt dans le sac de D que peux t’on y trouver? D. c’est Dominique de Patate Paris. Tu connais ce nouveau concept à Paris ? J’ai découvert ce concept lors d’un #visit&run avec Camille Court en Vert. J’ai eu l’occasion d’échanger avec Dominique. J’ai adoré son parcours et comment elle en est arrivée là. Je suis toujours impressionnée par les entrepreneuses qui osent et n’ont peur de rien ! Alors je suis ravie pour cette rubrique du blog “Dans ton sac” de te présenter Dominique et son concept : Patate Paris. D’ailleurs les prochains évents sportifs qu’elle organise c’est début décembre et j’y serai. On se voit là-bas ça te dit ?

Qui es-tu?

Je suis JRI (journaliste reporter d’images) depuis 13 ans. Je suis passionnée par mon métier de journaliste car j’aime rencontrer les gens. Leur poser 1000 questions. M’intéresser à eux. Rencontrer un comédien que j’admire un jour, un Chef étoilé le lendemain et un historien passionné en fin de semaine ! On ne s’ennuie jamais, on s’enrichit de toutes ces rencontres.
Depuis quelques années, il y a moins d’émissions d’infos, donc j’ai « switché » vers le divertissement. C’est tout aussi intéressant. On bosse en équipe et c’est un autre challenge que de tourner seule ! Et on voyage aussi énormément.
Le sport
J’ai toujours fait du sport, notamment de l’équitation (passionnée folle depuis l’âge de 3 ans), plusieurs heures par semaine. Pour tenir le rythme quand j’ai commencé les tournages (on porte une caméra, un pied, la lumière etc. seule quand on est JRI), je me suis inscrite dans une salle. Un peu à reculons… Puis j’ai découvert Les Mills et le body combat et je suis devenue accro ! Je pratique 3 fois par semaine.
J’ai créé Patate cet été, 2018, dans l’espoir de faire découvrir le sport sous un autre état d’esprit. J’ai commencé à progresser le jour où un coach m’a dit : « go go ! Tu peux encore faire 10 burpees ! Tu es capable, bravo, tu seras fière » ! Et pas « allez, c’est bientôt l’été et il faut que ton corps soit parfait ». Ça m’a toujours horrifiée. Je n’imagine pas le sport sans bienveillance et Patate c’est ça : montrer qu’on peut se mettre ou remettre au sport même si on a été traumatisé ! Et même si l’on n’a pas le dernier legging à la mode ou qu’on débute ! Au contraire… ça fait tellement de bien. Il y a forcément un truc fait pour soi. Si ce n’est pas le running, c’est le fitness, sinon la natation ! La danse ! Le tai chi ! Mais il faut bouger ! C’est vital.
Pareil dans mon assiette : je me fie à mon instinct et à ma faim. Elle me dirige plus souvent vers des fruits frais et des produits bruts (une tomate dans une assiette, à laquelle j’ajoute un peu d’avocat, une carotte, quelques fruits, un bon morceau de pain aux graines fait maison et un peu de fromage – surtout pas industriel). Je cuisine surtout des desserts, car je suis très gourmande, mais le sucre blanc est vraiment un ennemi… Comme tout ce qui est raffiné. Du coup, je prépare des tartes, des cakes, des pancakes… avec du « vrai » sucre : complet et délicieux. Ça protège même des caries ! Il est très rare qu’on achète des produits industriels, sauf les petites brioches au chocolat de mon amoureux. Mais on est conscient de ce qu’on achète. On le fait en sachant que ce n’est pas top… Mais c’est un petit craquage. Il en faut ! Chez Patate, on prône les « bons » craquages : un cookie fait maison, un verre de vin bio, un apéro vegan…
Craquons, mais craquons bien !
Je ne suis pas vegan, mais végétarienne. J’aime le fromage et j’ai fait tellement de reportages dans de petits élevages et producteurs de fromage que je sais où l’on peut acheter sans que l’animal ait souffert. Les chèvres qui sont dorlotées par leur éleveur et qui font un super lait, avec un super fromage, je suis totalement pour. Je suis la plus grande defenseuse des animaux, j’ai toujours été bénévoles dans des SPA, participé à des actions, créé un magazine au profit d’associations, adopté des chiens et même un cheval… Mais il ne faut pas non plus exagérer. Je ne mange pas de viande mais je ne vais pas non plus à des manifs où les gens se roulent par terre. Ça ne sert pas notre cause. On passe pour des excités et on ne nous écoute plus. Pareil, je mange des œufs et j’assume, même si certains le voient d’un mauvais œil. C’est comme tout : un gâteau industriel et un gâteau fait maison, ce n’est pas le même produit.

Que contient ton sac?

Dans mon sac, il y a toujours un bouquin de Frédéric Lenoir. Je le lis depuis toujours je crois ! Ma maman m’a initiée très tôt à ces notions de développement personnel, du pouvoir de l’inconsciente à la PNL… Elle est psychologue et je lui dois beaucoup sur ce plan. Comme je suis en tournage très souvent, je dois aussi avoir un chargeur avec moi ! Surtout depuis que j’ai créé Patate et que j’envoie 2 fois plus de mails. Un carnet avec les nombreux rendez-vous… Même si tout est noté aussi sur mon iPhone. Une huile de massage Weleda qui me fait du bien quand je sors du sport. Je la garde avec moi, dans mon sac à main. Une paire de lunettes en bois que j’adore… Même en automne !
J’ai aussi une petite trousse à maquillage dont je me sers uniquement après le sport. Elle reste dans mon sac à main. Et enfin, un porte cartes pour distribuer des cartes de visite, c’est devenu indispensable depuis septembre ! Je bosse 7 jours sur 7 mais mon métier de journaliste est flexible, donc j’essaie de caler les tournages en dehors des rdv pour Patate.

C’est quoi l’histoire de ton sac?

C’est un sac réalisé par une amie de mon amoureux, qui s’est reconvertie il y a un an. Ça s’appelle Saule et c’est sublime. Elle a énormément de goût et quelques modèles qui sont des best seller ! Plus petits, mais celui-là je l’adore et il a déjà bien vécu (Québec, Japon…) car je l’emporte partout et je peux y glisser mon mac !

Quelle est ta phrase fétiche/ton mantra?

Un truc que ma maman me répète depuis l’enfance ; la méthode Coué. Quand ça ne va pas, ou même si ça va : « chaque jour, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux. »

J’espère que cette rubrique DANS TON SAC sur mon blog te plaît? Sais-tu que je partage avec toi mes passions?
sport (running/ 10K/ 20K/ marathon/ triathlon / Indoor Cyclinggym suédoise)
– voyages (NYCCaraïbesAfrique du Nord, Europe, Singapour) 
musique (je suis bénévole pour le festival Solidays).

Retrouve mes articles “Y’a quoi dans ton sac?” avec:
– Lena la fondatrice de la Gym Suédoise en France
– Marion une globe-trotteuse, blogueuse et archi d’intérieur
– Delphine une mannequin française installée à New-York et Miami
– Sarah directrice artistique free-lance et illustratrice
– Ellen Emely, la fitness girl du moment
– les créatrices de la marque Kinhobo
Aurélia, l’égérie de la marque Atode