bali

Dans le sac de Mademoiselle B, toutes mes confidences. J’ouvre mon sac pour tout vous dire. Il en aura fallu du temps pour tout vous révéler. Pourquoi ?  Je n’étais pas prête. Pas tout de suite. C’était trop tôt. Et puis un jour ça y est, tu te sens prête. Alors voilà, mon année 2019 fut spéciale. Magique. Incroyable. Inoubliable. Riche en émotions et en rencontres. J’ai pris conscience de ce que je voulais réellement au plus profond de moi. Par où commencer ? Allez c’est parti. R E A D Y ? Let’s go.

Il faut savoir qu’avant de débuter 2019 (que j’attendais avec impatience) mon année 2018 a été difficile émotionnellement. Elle a été teintée par une fatigue générale. Fatiguée de Paris, des transports, de mon taf, de mon appart de nain (25m2) à 900€. Fatiguée de la non politesse des gens. Puis, vous saupoudrez cela d’une grande déception qui m’a beaucoup affectée et d’un projet de vie à l’étranger qui n’a pas eu lieu. Quel résultat d’après vous ? Du négatif, un mal être profond, beaucoup de questions, aucune créativité, aucune motivation, envie de rien. Certaines personnes très proches ont été là pour me soutenir et je leur dois beaucoup. Je me rends compte de la chance d’être si bien entourée. De belles personnes. Faut faire le tri dans ses amis. Quand on est jeunes ce qui compte c’est la quantité de potes. Quand on grandit c’est la qualité des potes qui est importante. J’ai fait du tri. Je ne garde que les personnes vraies, avec de belles valeurs, positives et qui me drivent vers le haut. Les autres, je ne m’y attache pas.

bali

Et 2019 est arrivé. 

2019 : mon chapitre à MOI. 

C’est MOI qui décide pour MOI. Je fais ce dont j’ai envie. Bien évidemment cela est plus facile sans enfant, sans emprunt d’une maison à rembourser. Quand tu ne dois rien à personne tu es LIBRE. Et cette liberté (qui peut être jugée par certains et je respecte leur avis), et bien moi, je l’ai transformée en une opportunité. Celle de faire ce dont tu as envie.

Janvier 2019 

2019 a débuté avec un premier janvier entourée de belles personnes de Bretagne. Des « provinciaux » comme les appelle les Parisiens (et comme je les ai longtemps appelés et j’en suis une. Je suis une provinciale et j’en suis fière). Ils m’ont donnée une autre image de la Bretagne. Premier signe. Les autres signes vont arriver dans la suite de cet article. 

J’annonce ensuite mon départ au sein de mon entreprise et à ma boss américaine adorée (la big boss de l’agence de NYC) qui m’a fait grandir et fait venir travailler à New-York. J’ai mis du temps à me décider à quitter ma zone de confort et la sécurité. Plusieurs mois. Et puis janvier 2019 j’annonce mon départ. S’ensuivent trois mois à tenir le coup (merci à trois personnes particulières qui m’ont aidée quotidiennement par leur personnalité). Bosser alors que ma tête n’était déjà plus là. Ma tête est ailleurs. Dans des rêves et des envies. 

Un travail avec une coach de vie depuis septembre 2018 m’aide à me projeter à travers un tableau de visualisation. Un travail d’écriture a débuté grâce à elle. Un travail de gratitude et de reprise de confiance en soi (qui avait disparu). C’est ouf comment cela peut être puissant. J’ai démarré 2019 avec de nouvelles habitudes pour me faire du bien et regagner confiance en moi. J’ai continué à lire. Beaucoup. Me nourrir de livres en développement personnel. Vous pouvez retrouver mon article “Quels livres pour débuter en développement personnel?” . Lire. Comprendre. Analyser le pourquoi du comment. Chercher. Avoir les réponses à mes interrogations. Ces lectures sont surprenantes.

Pour tenir, je rentre en Bretagne dès que je peux le week-end ou profite de week-ends au bord de mer avec des amies. Besoin de me ressourcer avant de revenir sur Paris. 

Mars 2019

Je quitte mon entreprise après 8 ans de bons et loyaux services à être « corporate » comme jamais (et 9 années de vie à Paris). Toujours à fond dans mon travail et toujours avec le sourire. Toujours prête à relever les manches. J’ai tellement appris durant ces années. J’ai appris à gérer le stress, les horaires intenses, la pression, travailler avec des personnes dont j’avais toujours rêvé, accéder à un autre monde. Un monde de paillettes. Shootings à New-York et Londres avec les plus grands du monde de la publicité. Du coup, surprise générale pour tout le monde. « Quoi ? Toi Bérengère tu pars ? Mais tu vas faire quoi ? » Ma réponse : je ne sais pas. « Mais comment est-ce possible toi ? Sans projet ? ». En les entendant moi-même je me disais M**** je fais quoi ? Je sais qu’il faut que je le fasse. Je le sais depuis des mois. Allez accroche toi. Ne lâche rien. Crois en toi. Tu trouveras ton chemin. 

On me voit comme coach sportive, coach pour Swedish Fit. Ca me fait sourire et j’aime écouter leurs avis.

swedish fit

Dernier jour dans mon entreprise et lendemain place au déménagement. Une fois terminé de remplir la voiture, je pleure. Je craque. Je ne sais pas où je vais. Ce que je vais faire. Une page se tourne. Une vie parisienne se termine. J’ai adoré mes années à Paris. J’ai adoré cette ville. J’ai adoré les brunchs, les expos, les soirées, les rencontres, les concerts, les festivals. J’ai tout aimé. J’ai adoré mon travail mais la fin d’un chapitre arrivait. Je n’avais plus envie de tout ça. Je suis passée à autre chose. Envie de respirer. Envie de calme. Envie de ma famille. Envie de voir mes petits cousins grandir, jouer et rire avec eux. Envie de ma Bretagne natale même si je ne sais pas encore si c’est en Bretagne que je souhaite vivre où ailleurs dans le monde.

Après Paris, retour en Bretagne. Je profite de voir toute ma famille.

Un #brunchMademoiselleB aura lieu à Rennes. Mon tout premier en Bretagne. J’ai adoré. C’était super chouette. Voici l’article “Comment devenir architecte de sa vie?”

L’envie d’aller me perfectionner en yoga me trotte beaucoup dans la tête. 

Avril 2019

Je pars à Montpellier voir une amie chère. Du soleil, du yoga tous les jours avec The Yoga In Me. Ce séjour me fait le plus grand bien. 

Un autre #brunchMademoiselleB aura lieu à Rennes “Comment avoir confiance en soi?”

Mon envie d’aller plus loin en yoga est toujours là. Après quelques recherches sur le net, je me lance. Je pars me former au yoga à Bali et y vivre deux mois. Les deux meilleurs mois de ma vie. 

Mai, Juin, début juillet 2019

Je suis à Bali. Seule. Première fois où je pars seule. Une expérience à laquelle je ne m’attendais pas. Pas autant. On m’avait dit tu verras Bali est l’île des dieux c’est puissant. Ce à quoi je répondais « ouais ouais l’île des dieux lol ». Et bien, je vous assure que cette île est puissante. Elle a une âme. J’ai aimé chaque jour. J’ai fait un travail sur moi. J’ai appris à passer des journées seules. C’est étrange. Pas l’habitude. Ca fait du bien. Pas besoin de se donner RDV à une heure précise, de s’assurer que tout le monde est OK avec l’endroit où l’on va. Je suis libre. Libre de décider pour moi-même. Un pur bonheur. Etre seule est le meilleur moyen pour rencontrer des gens. J’ai fait des rencontres improbables. Je réalise une formation de yoga YTT de 200h en yoga hatha et vinyasa avec The Peaceful Warriors. Durant cette formation je découvre le Yin Yoga. Un type de yoga déroutant. Un yoga où l’on se détend complètement. Je n’ai pas l’habitude. Je suis tellement à fond dans tout. J’apprends à lâcher prise. Envie d’approfondir le Yin Yoga. J’enchaîne donc après 200h intenses physiquement et émotionnellement avec une formation de 50h en yin yoga.

peaceful warriors
bali formation yoga

Il me restera encore une semaine à Bali pour profiter seule avant de rentrer en France. Je me dirige vers Ubud et en profite pour partir seule faire l’ascension du Mont Batur (1717m). Quel bonheur la descente à pied avec le lever du soleil. L’impression d’être dans une carte postale. Un bonheur. Merci Marion pour tout ce que tu m’as apportée sur place. Nos séances bronzette sur la plage, nos soirées,… Un énorme MERCI.

mount batter

Bali m’a apportée des réponses. Le contact avec la nature m’a permis de comprendre que ma place sur la planète est en France. Ensuite, en Bretagne. Plus précisément à Fougères. Ville de mes racines. Je veux un retour aux sources. Je veux enseigner ce que j’ai appris. Transmettre. Ecouter. Aider. Accompagner. Bali m’a tellement aidée. Envie d’apporter Bali à Fougères. A ma façon à moi. Envie de devenir Professeure (oui avec un “E”) de yoga et organiser des évènements autour du mieux-être.

Juillet 2019

De retour en France. Je continue à manger healthy et à pratiquer le yoga. C’est ma nouvelle drogue. Cela me fait beaucoup de bien. Je profite de l’été breton. Il fait chaud. Très chaud. Ca me rappelle Bali. J’organise des cours de yoga à Fougères pour récolter de l’argent et des cadeaux pour remplir ma valise de cadeaux avant mon départ au Cambodge. Voici la vidéo de l’un de mes cours.

Aout 2019

Je pars au Cambodge en mission humanitaire pour l’ONG française PSE (Pour un Sourire d’Enfant). Une expérience qui me changera définitivement. Voici mon article pour en savoir plus sur PSE et comment j’ai découvert cette ONG. Je suis très fière d’avoir tenu le coup. Ce fut dur. Emotionnellement et physiquement.  

Niveau émotion car difficile de voir ses petits bouts de chou arriver à l’école pieds nus, les dents noires, portant des vêtements et sacs abîmés. Difficile de voir des marques sur leurs petits corps quand tu t’occupes des douches des filles. Envie de pleurer. Se retenir. Leur apporter mon sourire et prendre soin d’elles. J’ai adoré faire leur shampoing et bien frotter pour supprimer les poux et lentes. Mes potes bénévoles me laissaient faire les shampoings car l’occasion de bien frotter. Puis brossage de cheveux et leur faire de jolies tresses.

J’ai adoré leur enseigner le yoga et recevoir leurs câlins et bisous après chaque séance. La mission 2019 de PSE : former les enfants au brossage de dents. Ils ne savent pas comment se laver les dents. J’ai animé un atelier pour leur faire découvrir mon métier de publicitaire. A eux de créer un encart publicitaire sur une brosse à dent et dentifrice. Quand le temps imparti était fini, les enfants voulaient plus de temps pour finir leur encart publicitaire afin de l’afficher sur le mur. J’ai aimé cet atelier. Je ne pensais pas un jour que mon métier me servirait avec des enfants. J’ai aimé ces enfants. Aimer leurs sourires, leur joie de vivre alors qu’ils n’ont rien. J’en pleure en écrivant ces mots. Ces enfants nous donnent tellement. J’avais des chouchoux que j’aimais trop. Tous les jours j’avais le droit à des fleurs dans les cheveux, des « BB i love you ». Oui mon surnom c’est BB (Bibi). Le camp où je suis affectée est top, super équipe de bénévoles. Je suis un peu la maman du groupe comme certaines ont aimé me dire. Celle qui écoute et conseille et toujours bienveillante avec tout le monde.

Niveau physique cette mission a été difficile car nous vivons avec le strict minimum. Nous dormons dans une salle de classe par 8 sur des lits de bambou collés les uns aux autres. Souris et cafards sont parmi nous. La première semaine nous dormons à même le sol. Salle de bain commune pour les filles sans poire de douche mais des bassines d’eau froide. Interdiction de sortir avec une serviette enroulée autour du corps. Toujours cacher son corps. Toilettes turques avec comme chasse d’eau une bassine. S’asperger tous les jours d’anti moustiques car épidémie de dengues. Manger du riz tous les jours. Prendre son poste à 6h du matin donc se réveiller avant. Etre debout toute la journée avec le sourire pour les enfants. Etre fatiguée le soir. Avoir les mains sales toute la journée. Se balader avec son sac banane et son désinfectant pour les mains.

Je suis fière d’avoir tenu le coup. D’avoir réalisé cette belle mission. De rentrer en France grandie et changée. Je vois la vie différemment.

Septembre

A peine rentrée du Cambodge et hop j’organise un #brunchMademoiselleB et la course La Parisienne. En me voyant les filles me disent que j’ai une petite mine. Oui, je suis fatiguée, épuisée. Besoin de repos, de me remettre du décalage horaire. Que mon corps se ré-habitue à une alimentation française et laisser le temps à me tête de se remettre de cette expérience.

Je m’inscris à la salle de sport WeFit à Fougères. J’y retrouve ma cousine. Improbable de se dire de pouvoir aller au sport avec la mifa. Un pur bonheur de ne pas prendre le métro. Utiliser ma voiture. Je muscle mon corps. J’ai pris du poids. Je me sens bien.

Octobre

Je débute mon Business Plan pour mon entreprise. Je bosse dessus à fond tout en continuant le sport. J’organise un #brunchMademoiselleB dans un château. Expérience incroyable.

Je fête mes 32 ans en famille. Voilà deux mois que je peux profiter de ma famille. Un vrai bonheur. Fin octobre c’est la Toussaint. Toute la famille se retrouve.

Novembre

Je débute une formation sur la création d’entreprise. 10 jours répartis sur 3 semaines. Ce qui explique pourquoi vous m’avez souvent vue sur Instagram à Rennes. Je rencontre de belles personnes avec qui nous avons sympathisé. Nous avons beaucoup ri durant nos pauses et pauses déjeuners. Ca fait du bien. Au programme de cette formation : Analyse des conditions de viabilité, réalisation du projet, étude commerciale (marché, clients, concurrents…), étude financière (plans de financement, de trésorerie…). étude juridique (choix du statut, réglementation, contrats…), étude de l’adéquation homme – projet. Identifications des contraintes et atouts personnels. Communication : Savoir convaincre. Elaborer son business plan. Stucturer son pitch commercial. Structuration de notre feuille de route.

J’ai aimé cette formation, la qualité des intervenants, les échanges d’expériences et témoignages et les mises en situation à partir d’exercices, cas pratiques et jeux de rôles.

yoga paris

Fin du mois, direction Paris retrouver ma BFF et organiser un #brunchMademoiselleB avec cours de yoga à Paris puis direction Londres me perfectionner en yoga et passer du temps avec une amie qui compte beaucoup pour moi.

#brunchMademoiselleB

Décembre

J’ai tous les éléments pour me lancer et attaquer mon projet de la BB Académie. Vous pouvez suivre mes aventures sur Instagram @bbacademie. Je bosse non stop y compris pendant les vacances de Noël. 

Une fin d’année pleine de rebondissements, de surprises et d’une déception. Je prends la décision d’aller de l’avant et de continuer à m’entourer de belles personnes, saines et équilibrées.

Année 2019 où j’ai tellement appris. 

Une année à ne rien regretter, à vivre intensément.

Apprécier chaque jour.

Avoir de la gratitude pour tout. 

Le bonheur est possible à atteindre.

L’espoir de remonter la pente aussi.

Dans chaque difficulté, il faut laisser ses croyances de côté.

Voir le positif, aller chercher plus loin.

Une année que je n’aurai jamais imaginé. Magique. Inoubliable.

Mon année à moi. Je me suis écoutée.

Croire en soi.

Des surprises, des souvenirs, des fous rire, parfois des déceptions.

Un long chemin parcouru. 

Il faut croire au hasard, aux signes de l’univers, à son intuition. Ecouter son intuition.

J’ai ignoré deux fois mon intuition. J’ai regretté. J’ai retenu la leçon.

Ne pas faire confiance trop vite.

J’ai grandi.

Ma force c’est ma résilience

On passe 2020 ensemble avec la BB Académie ?

Merci à tous de me soutenir. D’être là. Merci pour vos mots touchants.

Vous saviez? Sur mon blog je parle sport, voyages et j’interviews des femmes inspirantes: 

– sport ( running10K20Kmarathontriathlon / Indoor Cycling / Swedish Fit)

– voyages (NYCCaraïbesAfrique du NordEuropeSingapour

– Mes interviews “Dans ton sac dans lesquelles nous découvrons une femme à travers son sac de sport ou sac à main
– musique (je suis bénévole pour le festival Solidays)