Dans le sac de Mademoiselle B, ben il y avait une place pour le concert de Pony Pony Run Run à La Maroquinerie à Paris. Vous vous souvenez, je vous faisais gagner deux places grâce à un concours sur mon blog. Bon, et bien, concernant ma place, c’est le « coeur déchiré » que je l’ai offerte à un pote. Oh j’exagère bien sûr car ça m’a fait plaisir de lui faire plaisir. Il était ravi d’être mon reporter concert. De mon côté, j’ai vécu ce concert à travers son retour que vous découvrirez dans cet article.

Le concert vécu par Simon.

Bien qu’ayant habité le quartier il y a quelques années, je n’étais encore jamais rentré dans cette salle.
Après avoir franchi cette grosse porte en bois, on m’indique un escalier pour rejoindre la salle.
Au moment où j’arrive, la salle est quasi vide et j’en profite pour en faire le tour : une toute petite salle m’annonce un côté convivial et une certaine proximité avec les artistes, son aspect arrondi comme dans un amphithéâtre permet de voir correctement la scène où que l’on soit. Ce que j’aime, c’est ce côté underground émanant de cette cave.

Trois groupes se succèdent Suna, Teme Tan & les Amethys et pour conclure Pony Pony Run Run. Si j’ai un peu de mal à me mettre dans l’ambiance avec Suna, Teme Tan & les Amethys, Pony Pony Run Run m’y invitent davantage. Malgré le chanteur descendant dans la fosse pour nous faire chanter, je note quand même que beaucoup de gens bavardant, n’écoutant que d’une oreille.

 Quand enfin arrivent Pony Pony Run Run, les spectateurs dans la fosse sont prêts à bouger. Le son démarre aussitôt et entraîne le public avec lui. Ils enchaînent deux titres avant de s’adresser à nous, font la présentation de leur nouvel album et glisse la date de sa sortie : le 4 mars. Les chansons s’enchaînent avec une majorité issues du nouvel album. Ils invitent certains spectateurs à venir danser sur scène. Le bassiste vient même jouer dans la fosse au grand dam du technicien qui se bat avec le câble relié à l’instrument.

Bref après des sons différents, beaucoup de découvertes, je repars plein d’énergie et l’envie de ré-écouter cet album dans un autre contexte afin de m’en faire une idée.

ponyponyrunrun

Merci Simon.

Merci Pias France

Retrouvez mes bons plans musique sur Facebook et Instagram, à bientôt !