[youtube width= »900″ height= »480″]https://www.youtube.com/watch?v=inUWykVu71c[/youtube]

Dans le sac de Mademoiselle B, un ticket de cinéma pour le film Crazy Amy, une comédie américaine sorti le 18 novembre en France. L’affiche et la bande annonce me donne envie d’y aller. A ma grande surprise, la salle est complète en ce dimanche soir. J’en déduis que le contexte actuel dans lequel est plongé Paris incitent les parisiens à rire, faire un break, se changer les idées, passer un agréable moment. Ce film c’est un peu tout ça en même temps et ça fait du bien. Je vous le recommande. Pour en savoir plus, tout est dans cet article.

 

Le synopsis

Depuis sa plus tendre enfance, le père d’Amy n’a eu de cesse de lui répéter qu’il n’est pas réaliste d’être monogame. Devenue journaliste, Amy vit selon ce crédo – appréciant sa vie de jeune femme libre et désinhibée loin des relations amoureuses, qu’elle considère étouffantes et ennuyeuses ; mais en réalité, elle s’est un peu enlisée dans la routine. Quand elle se retrouve à craquer pour le sujet de son nouvel article, un brillant et charmant médecin du sport nommé Aaron Conners, Amy commence à se demander si les autres adultes, y compris ce type qui semble vraiment l’apprécier, n’auraient pas quelque chose à lui apprendre.
Source : AlloCiné

Ce que j’ai aimé 

L’actrice principal joue super bien son rôle. On s’attache à son personnage. Première partie du film un peu « trash » qui plaît bien. Elle consomme les relations. J’ai ri, beaucoup ri. J’ai été touché à certaines scènes. Toute fille peut se reconnaître en elle (je m’adresse aux célibataires bien évidemment). De la phase « attirance » pour une personne à la phase « incertitudes » avant de passer au stade de « relation exclusive ». Tous les stades du début d’une relation en couple sont traités dans ce film. Toute la difficulté de dévoiler, admettre, reconnaître ses sentiments lorsque l’on commence à tomber amoureuse est mise en avant. Un film qui parle tout simplement des débuts (pas simple) d’un couple mais aussi des relations familiales. Bref un film sincère où on ne s’ennuie pas, je n’ai pas vu passé les deux heures, un bon moment pour oublier le blues du dimanche soir.

 

Ce que j’ai moins aimé

Le côté un brin too much des comédies romantiques à l’américaine, on n’y échappe pas dans ce film même si l’actrice est loin des stéréotypes des héroïnes de romcom.

 

Alors, envie d’aller le voir au cinéma ?

Retrouvez-moi aussi sur Facebook ou Instagram, à bientôt !