Dans le sac de Mademoiselle B, ma médaille pour la course La Parisienne. Il s’agit de ma 5ème édition et toujours le même plaisir! Cette année nous avons couru sur les Champs-Elysées. Une première pour moi. La Parisienne est une course conviviale, fun, sans pression, juste se faire plaisir durant 7km. C’est la 2ème année que je monte ma team de 20 filles pour parcourir les jolies rues (sans voiture) de Paris. C’est top de vous rencontrer « en réel » et non derrière un écran d’ordi ou de téléphone. On était une super équipe de 20 nanas qui avaient le sourire, la patate et prête à finir ces 7km coûte que coûte. J’aime cet esprit de « warrior », on ne lâche rien. Encore un grand BRAVO à chacune d’entre vous. Vous avez été au top les filles ! Après cette matinée passée ensemble, on est désormais en train de se motiver à participer à d’autres courses ensemble. Celles qui souhaitent nous rejoindre sont les bienvenues, suivez moi sur les réseaux sociaux pour nous rejoindre. Allez c’est parti, je te raconte mon expérience La Parisienne 2017 dans cet article.

 

Le jour J

Réveil à 5h45. Pourquoi si tôt? J’aime prendre le temps le matin et ne pas être speed (je le suis déjà assez la journée alors le matin je fonctionne au ralenti). Petit-déjeuner comme d’habitude. ce n’est surtout pas le jour d’une course qu’il faut innover en tentant un nouveau petit-dej. Non non! Je finis avec un smecta. Oui, depuis le marathon Nice-Cannes où j’ai dû m’arrêter deux fois pour aller aux toilettes (pas très glamour je te l’accorde mais quand on est une runneuse c’est un point à ne pas négliger – seules les runneuses pourront comprendre ce point ahahah).

Direction le métro. Je croise des personnes rentrant de soirées. C’est drôle quand toi tu te lèves pour aller courir en tenue de sport et eux rentrent de leur soirée bien arrosée. YOLO. Je croise plein de runneuses. C’est l’effervescence. A la sortie du métro, on se retrouve avec Ellen Emely. Je t’invite à la suivre. C’est une blogueuse fitness super sympa. Tu te souviens de nous à Central Park? Retrouve la vidéo avec Ellen Emely (merci à mon frère pour cette jolie vidéo). En attendant les filles de la team, je propose à Hélène de lui faire une jolie tresse africaine (qui ne tiendra pas pendant le run, j’ai pas assez serré ses cheveux).

Rencontre avec la team

Chacune arrive. L’occasion de les retrouver et pour d’autres, de les rencontrer pour la 1ère fois. On se donne rendez-vous devant le stand Babyliss (qui propose de superbes coiffures gratuitement pendant les 3 jours au village, d’ailleurs tu en as profité pour te faire coiffer?). J’ai eu le droit une jolie coiffure que tu peux voir sur mon compte Instagram « sacmademoiselleb ». Merci encore Babyliss. On papote, on se plaint du froid, du réveil super tôt mais on est tellement contentes d’être ici, au pied de la Tour Eiffel pour un parcours de 7km qui va être incroyable. La musique est déjà au rendez-vous pour nous plonger dans une ambiance festive. On a toutes le smile. J’en profite pour coiffer une autre fille de la team. J’adore faire des tresses (plus facile quand on a une brosse tout de même). Une fois toutes réunies, place à la photo de groupe. Elle déchire la nôtre. On est toutes méga happy.

Merci pour votre sourire et votre motivation: Sarah-Jane, Caroline, Adeline, Anne, Sarah, Carole-Anne, Claire, Cloé, Maria, Nastassia, Christelle, Elizabeth, Laura, Maud, Imane. Dommage que les autres filles de la team ne m’aient pas communiqué le fait qu’elles ne viendraient pas, j’aurai aimé faire plaisir à 4 autres filles qui avaient joué au concours.

Direction le SAS VIP

Tranquillement, on se dirige ensemble vers notre SAS VIP grâce à notre bracelet. Je reconnais que nous avons une chance incroyable de bénéficier de ce SAS. Un énorme M E R C I à La Parisienne de nous avoir permis de vivre cette belle expérience. Pour la petite histoire, LA Parisienne et moi, c’est une histoire de 5 ans (je t’en dis plus sur mes débuts à la course à pied et comment je suis devenue une addict du running dans mon article La Parisienne et moi). Face à la Tour Eiffel, de nouveau place à la photo de groupe (avec les filles de la team qui nous ont suivies) pour une photo fun qui restera une belle photo souvenir de cette jolie matinée. En s’approchant du SAS, le soleil est au rendez-vous. La musique est à fond. Les filles dansent, on se déchaîne. On s’éclate. On oublie tous nos tracas de la vie quotidienne pour vivre l’instant présent. On retrouve Caroline qui est venue de Normandie pour faire cette course! C’est l’occasion de refaire notre plus belle photo de groupe avec la Tour Eiffel derrière nous. Le cadre est magique (tu as compris que je suis amoureuse de la capitale pour des occasions pareilles, sinon je ne suis pas vraiment une adepte des lieux touristiques).

Départ pour 7km

Le 1er SAS se lance sur le parcours. Il s’agit de Handisport. Le second SAS se lance. Nous serons dans le 3ème SAS. On est encore ensemble avec la team. Puis: 4, 3, 2, 1, 0 c’est partiiiiii !!! Rapidement on reste à 4 avec Nastassia (qui a la crève mais ne voulait pas manquer cette course pour rien au monde), Sarah-Jane et Caroline. Je n’ai pas envie de RP. Envie de soutenir les filles, être leur paceur. Je sais oh combien c’est important quand on débute le running d’être soutenues. Après le 2ème km, nous sommes 3 avec Sarah-Jane et Caroline. Quel bonheur ce parcours. C’est incroyable de courir dans les plus belles rues de Paris sans voiture. Nous débutons entre le Petit Palais et le Grand Palais, puis le bas des Champs-Elysées, la Concorde, les Invalides, le long de la Seine puis l’arrivée. Avant de te parler de l’arrivée, revenons sur le parcours entre le 2ème et 7ème km. Comme je te disais, nous sommes désormais 3. Au ravito, Sarah-Jane fait une pause. Je la laisse souffler, reprendre des forces et très vite je lui dis « allez hop hop hop on est reparties on ne lâche rien ». Merci Caroline d’être restée avec nous. Tu avais assez de carburant pour courir plus vite mais en équipe c’est plus fun. On se soutient. J’annonce aux filles qu’après le 6ème km je vais accélérer. Caroline me suivra. Enfin que dis-je… C’est moi qui la suit. Elle trace. Une fusée. Elle me motive à accélérer sur 1 km. Il fut long ce km je dois admettre. Avant de laisser Sarah-Jane, je lui fais promettre de ne pas lâcher « you can do it, you will make it happen ». Ouai je sais je suis fan de ces phrases. Elle m’assure qu’elle ne lâchera pas. Je la sens hyper motivée, j’ai confiance, je la laisse et on file avec Caroline tout donner sur 1km.

L’arrivée

Caro et moi arrivons en même temps. On se félicite. On coupe notre appli running sur notre téléphone. Petite photo souvenir devant la Tour Eiffel. Sarah-Jane nous rejoint. Trop sympa le cadeau à l’arrivée: un joli tote bag, à boire, à manger, une rose et une jolie médaille. Nous nous dirigeons rapidement au stand EONA pour un massage (avant que la file d’attente soit trop grande). Parfait, 10 minutes d’attente et on se fait masser par des étudiants. Je choisis de me faire masser les jambes qui sont KO. Certes je fais pas mal de sport mais j’ai stoppé le running et mes jambes ne sont plus trop habituées à taper le bitume. Je reste en contact avec les autres filles de la team par mail afin de leur dire où nous sommes pour se retrouver. [Petite parenthèse] mais c’est une sacré organisation de gérer une équipe de 20 personnes. Cela demande beaucoup d’énergie de répondre aux mails, sms, questions sur IG de chacune, envoyer les photos à tout le monde. Envie aussi de vivre l’instant présent et profiter. L’organisation c’est mon truc! Je m’éclate dans ce domaine car je donne toute mon énergie. Je pense que je tiens cela de ma maman qui est une femme super méga organisée. Je dois avouer qu’être organisée aide beaucoup au quotidien dans le travail (euh comme tu le sais, être blogeuse n’est pas mon métier, au quotidien je travaille dans la publicité).

Défriefing avec la #teammademoiselleb

Après la séance massage, Sarah-Jane, Caroline et moi retrouvons Nastassia (plutôt satisfaite de son temps malgré son état de fatigue du fait qu’elle soit malade), Hélène (qui est ravie d’avoir été soutenue et coachée par Imane qui ne l’a pas lâchée), Adeline, la jolie maman Toulousaine qui a explosé son RP (33 minutes),  Anne qui est ravie de son RP (40 minutes vs 45 minutes en 2016), Sarah qui aurait aimé faire un meilleur temps. Pour rappel, La Parisienne n’est pas un concours. C’est une course fun. On court dans la joie et la bonne humeur. Pas de pression. L’important est de franchir la ligne d’arrivée. Alors BRAVO Sarah! Les autres filles nous tiennent au courant par mail de leurs retours. Elles sont méga ravies d’avoir participé à cette course. Alors encore MERCI La Parisienne pour cette belle opportunité et ce concours que nous avons organisé ensemble.

Le village La Parisienne

Ce village est immense. Il est ouvert au public pendant 3 jours (vendredi et samedi toute la journée; le dimanche jusqu’à 15h). J’ai participé à de nombreuses courses à pied et je t’avoue, pour le moment c’est le village le plus grand que je connaisse. Il y a plein de stands, d’animations, un îlot central immense avec une scène pour les cours gratuits proposés pendant les 3 jours, un espace restauration, un espace KIDS (600 m2) pour faire garder ses enfants. Et le plus important? Le stand Reebok pardi!  Tu te souviens sur mon compte Instagram de ma nouvelle brassière Reebok Strappy dont je suis fan? Sur ma story Instagram, je t’ai annoncé la veille de la course qu’elle était moins chère. Du coup, Hélène a profité des 20% proposés (uniquement pendant les 3 jours) sur le stand pour l’acheter. D’ailleurs, j’en profite pour te présenter l’article de la jolie Hélène sur son blog bien-être et fitness ici, elle raconte son expérience La Parisienne.

Au stand VIP, nous avons rencontré Sarah Ourahmoune, championne du monde de boxe en 2008 et vice championne olympique de Rio en 2016! Un honneur.

La #teammademoiselleb se donne RDV pour un prochain défi : 10Km Paris Centre. Rejoins-nous !

Retrouve moi sur Facebook, Instagram et Twitter. A bientôt !